Chef de Projet Concurrence ferroviaire et revoyure H/F - Metz, Strasbourg - Région Grand Est

Publiée le: 7/30/2020

Résumé de l'offre

Description de l'offre



             Emploi permanent



2020 EMP 639 18213 MOBILITE CONCUR FERROV - Chef de Projet Concurrence ferroviaire et revoyure H/F

Direction Générale Adjointe des Mobilités

Direction : Direction de l'Organisation des Mobilités 

Service :

Pôle :

Statut : Fonctionnaire, Contractuel

Grade : Administrateur, Attaché, Attaché principal, Ingénieur, Ingénieur en chef, Ingénieur principal

Classification : P2

N° de poste : 18213

Poste basé à : Metz, Strasbourg



Missions

Missions de la direction/du service :

La Région Grand Est souhaite moderniser le modèle d’exploitation, de maintenance et de rénovation des lignes de desserte fine du territoire (LDFT), pour générer des économies qui permettront la réouverture, le maintien et le développement de ces dessertes ferroviaires. Loin d’être synonyme d’attrition du réseau, l’ouverture à la concurrence ferroviaire doit permettre de développer les services aux usagers et la reconquête du train sur le territoire, allant jusqu’à la remise en service de lignes suspendues ces dernières années, là où les études de mobilité menées par la Région démontrent la pertinence du mode ferroviaire.

Pour mettre en œuvre cette démarche, la Région Grand Est se veut particulièrement volontariste : elle a été l’une des premières Régions à se positionner sur l’ouverture à la concurrence de l’exploitation ferroviaire, et la seule à proposer un montage innovant en intégrant la régénération et la maintenance des infrastructures à l’exploitation ferroviaire. Elle a ainsi été la première à signer, le 20 février 2020, un protocole d’accord avec l’Etat sur la sauvegarde des LDFT, qui prévoit le transfert à la Région de pas moins de 15 sections ferroviaires, dont certaines assurent la desserte métropolitaine de Strasbourg. De ce fait, elle sera le laboratoire de ces transferts de gestion au niveau national, nouveauté introduite dans le droit français par la loi d’orientation des mobilités votée fin 2019.

Missions de la direction de l’organisation des mobilités :

Au sein de la DGA Mobilités, la Direction de l’Organisation des Mobilités (DOM) a pour mission la structuration d’un réseau régional de transport ferré et routier, proche des territoires, multimodal, digital, transfrontalier et porteur des ambitions de la collectivité en matière de transition énergétique répondant ainsi aux 5 grandes priorités de la collectivité :

  • la dimension internationale, européenne et transfrontalière
  • la proximité avec les territoires et les citoyens
  • l’emploi et le développement économique
  • la jeunesse
  • les mobilités intelligentes et innovantes.

Mission de la direction adjointe concurrence ferroviaire et stratégie contractuelle :

Au sein de la DOM, la direction adjointe concurrence ferroviaire et stratégie contractuelle a en charge la préparation à la concurrence des services ferroviaires, avec son calendrier et son périmètre de mise en œuvre, la revoyure de la convention TER 2017-2024, ainsi qu’un nouveau contrat de gré à gré à passer avec SNCF Voyageurs d’ici fin 2021 (et au plus tard fin 2023) pour une durée maximale de 10 ans.

La mise en concurrence progressive va débuter par deux lots d’expérimentation pour lesquelles les appels d’offres sont lancés selon le principe d’intégration verticale (marché comprenant l’exploitation de transport ainsi que la régénération et la maintenance de l’infrastructure ferroviaire) :

  • Le lot Bruche-Piémont – Vosges 
  • Le lot Nancy – Vittel – Contrexéville

S’en suivra l’ouverture à la concurrence de l’exploitation ferroviaire de l’ensemble des lignes transfrontalières avec l’Allemagne dans le cadre d’un appel d’offres réalisé conjointement avec les trois Länder allemands (la Sarre, la Rhénanie-Palatinat et le Bade-Wurtemberg).

Elle a également en charge, en étroite collaboration avec la Direction des Equipements et des Réseaux Européens de Transport (DERET), le pilotage du marché de partenariat qui doit être mis en œuvre pour régénérer et maintenir l’infrastructure ferroviaire des trois lignes Nord Alsace (Strasbourg – Lauterbourg, Strasbourg – Haguenau – Wissembourg, et Strasbourg Sarreguemines).

En complément, elle pilote le projet du Réseau Express Métropolitain (REM) de Strasbourg.

Pour mener à bien l’ensemble de ces missions, l’organisation des services est amenée à évoluer : de la gestion d’une convention unique avec SNCF Voyageurs, la Région va piloter plusieurs contrats complexes, portant à la fois sur l’exploitation ferroviaire, mais également sur son infrastructure, tout en s’assurant de la bonne gestion des actifs (matériel roulant notamment). Cela nécessite une montée en compétence et des nouveaux besoins en ressource humaine. Des réflexions sont Pour mener à bien l’ensemble de ces missions, l’organisation des services est amenée à évoluer : de la gestion d’une convention unique avec SNCF Voyageurs, la Région va piloter plusieurs contrats complexes, portant à la fois sur l’exploitation ferroviaire, mais également sur son infrastructure, tout en s’assurant de la bonne gestion des actifs (matériel roulant notamment). Cela nécessite une montée en compétence et des nouveaux besoins en ressource humaine. Pour mener à bien l’ensemble de ces missions, l’organisation des services est amenée à évoluer : de la gestion d’une convention unique avec SNCF Voyageurs, la Région va piloter plusieurs contrats complexes, portant à la fois sur l’exploitation ferroviaire, mais également sur son infrastructure, tout en s’assurant de la bonne gestion des actifs (matériel roulant notamment). Cela nécessite une montée en compétence et des nouveaux besoins en ressource humaine. Des réflexions sont actuellement en cours sur la nécessaire évolution des services transports ferroviaire, avec la création d’une structure ad hoc dédiée au pilotage de ces nouveaux contrats, ainsi qu’une autre structure ad’hoc chargée de la gestion du matériel roulant ferroviaire.

L’ensemble de ces sujets constituent des premières au niveau national.

Missions du poste :

Le chef de projet concurrence et revoyure est un collaborateur direct de la Directrice adjointe concurrence ferroviaire et stratégie contractuelle (Directrice projet concurrence et revoyure, et projet REM de Strasbourg), et dans ce cadre sa principale mission est de concourir activement à l’atteinte des objectifs de la direction adjointe à savoir :

  • Le lancement des deux premiers appels d’offres d’expérimentation dès le premier semestre 2020 ;
  • La préparation de l’appel d’offres transfrontalier France – Allemagne ;
  • La revoyure de la convention TER et la renégociation du nouveau contrat de gré à gré;
  • Le lancement du marché de partenariat des trois lignes Nord-Alsace, pour lequel le chef de projet concurrence et revoyure doit en assurer le pilotage.

Compte-tenu de la nécessaire évolution de l'organisation des services pour accompagner l'ouverture progressive à la concurrence ferroviaire, avec notamment le renforcement des moyens humains, les missions du poste pourraient à court terme intégrer l'encadrement d'une équipe.



Activités principales

PILOTAGE GLOBAL

Prendre en charge sous la direction et par délégation de la directrice de Projet concurrence et revoyure des tâches de son ressort :

  • Piloter la mise en place des outils contractuels et financiers des appels d’offres : marchés concessifs et marchés de partenariat,
  • Piloter la mise en œuvre du marché de partenariat des trois lignes Nord Alsace,
  • Conduire des réunions avec SNCF Voyageurs, SNCF Réseau, Gares&Connexions, l’AMO ou autres parties prenantes,
  • Entretenir les relations solides avec les chefs de projet Concurrence et revoyure, et les assister dans leurs missions,
  • Animer et coordonner les équipes projets,
  • Analyser des documents législatifs et réglementaires,
  • Rédiger ou valider les comptes rendus et les notes techniques, réviser et valider les livrables,
  • Effectuer le reporting de son activité à la Directrice adjointe concurrence et stratégie contractuelle.

 

CO-PILOTAGE AUX COTE DE LA DIRECTRICE ADJOINTE DU DIALOGUE TERRITORIAL AVEC LES PARTENAIRES LOCAUX ET LES ASSOCIATIONS D’USAGERS

Mettre en place une démarche de dialogue territorial avec les partenaires locaux et les associations d’usagers pour leur expliquer la démarche d’ouverture à la concurrence ferroviaire, et partager les enjeux.

Dans ce cadre, le chargé de mission concurrence ferroviaire et revoyure devra co-piloter sous la direction de la Directrice Adjointe la démarche de dialogue territorial comprenant notamment:

  • L’organisation des réunions avec les élus locaux et les associations d’usagers,
  • La rédaction des convocations et des comptes rendus,
  • La préparation de ces rencontres : note à l’Elu régional qui présidera la réunion et éventuellement organisation de réunions préparatoires,
  • L’animation sur le territoire sur tout ce qui concerne l’ouverture à la concurrence ferroviaire.



Compétences et aptitudes

Savoir :

  • Connaissance des services de transport (ferroviaires et routiers), des attentes des clients, de la qualité de service, des acteurs du secteur ;
  • Connaissance des marchés concessifs / marchés de partenariat ;
  • Connaissances en conduite de projets complexe ;
  • Connaissance de la convention TER, et de son modèle économique.

 

Savoir-faire :

  • Aptitude à la réflexion stratégique ;
  • Pratique combinée de l’analyse et de la synthèse ;
  • Capacité à hiérarchiser et à prioriser les tâches, à rendre compte ;
  • Capacité rédactionnelle ;
  • Sens de l’organisation ;
  • Respect des délais ;
  • Capacité de négociation et à mobiliser les partenaires stratégiques;
  • Capacité à travailler en transversalité.

 

 Savoir-être :

  • Force de proposition ;
  • Réactivité .
  • Rigueur et précision ;
  • Sens du contact ;
  • Diplomatie / Sens aigu de la confidentialité / Capacité au dialogue / Capacité d’adaptation / capacité au travail en équipe
  • Sens pratique.



Relations hiérarchiques et fonctionnelles

Relations hiérarchiques/fonctionnelles

Rattachement hiérarchique à la Directrice adjointe Concurrence Ferroviaire et Stratégie Contractuelle qui est également Directrice de Projet Concurrence

Relations fonctionnelles avec les chargés de mission de la DOM, et plus largement de la DGA Mobilités et des autres directions de la Région Grand Est (notamment direction de commande publique, direction juridique, …), ainsi que des AMO de la Région Grand Est dans le cadre de la gestion opérationnelle en équipe projet.

 

 



Conditions particulières d'exercice

Conditions particulières du poste (Horaires, déplacements, astreintes…)

Des déplacements récurrents sont à prévoir à Paris, en Allemagne et sur le Grand Est au regard des missions, la visioconférence étant toute fois à privilégier chaque fois que cela sera possible.

 



Date limite de candidature

15/09/2020